PL fr

Romain Gary

Photo Jacques Robert / © Gallimard

Romain Gary

Éducation européenne

écouter
Texte lu par Barbara Szypulska, enregistrement réalisé en collaboration avec l’association Radiofonia
lire
Romain Gary : Education européenne © Gallimard, 1956. Avec tous nos remerciements aux Éditions Gallimard, pour leur participation et leur soutien au projet « Kody Miasta ».
« Ca s’appelle Éducation européenne. C’est Tadek Chmura qui m’a suggéré ce titre. Il lui donnait évidemment un sens ironique ...
Éducation européenne pour lui ce sont les bombes, les massacres, les otages fusillés, les hommes obligés de vivre dans des trous, comme des bêtes …
Mais moi, je relève le défi. On peut me dire tant qu’on voudra que la liberté, l’honneur d’être un homme, tout ça, enfin, c’est seulement un conte de nourrice, un conte de fées pour lequel on se fait tuer. La vérité c’est qu’il y a des moments dans l’histoire, des moments comme celui que nous vivons, où tout ce qui empêche l’homme de désespérer, tout ce qui lui permet de croire et de continuer à vivre, a besoin d’une cachette, d’un refuge. Ce refuge, parfois, c’est seulement une chanson, un poème, un livre. Je voudrais que mon livre soit un de ces refuges, qu’en l’ouvrant, après la guerre, quand tout sera fini, les hommes retrouvent leur bien intact, qu’ils sachent qu’on a pu nous forcer à vivre comme des bêtes, mais qu’on n’a pas pu nous forcer à désespérer. Il n’y a pas d’art désespéré – le désespoir c’est seulement un manque de talent. »
Romain Gary : Education européenne © Gallimard, 1956. Avec tous nos remerciements aux Éditions Gallimard, pour leur participation et leur soutien au projet « Kody Miasta ».
réduire

Romain Gary

La quête de l'identité, tel est le moteur de l'œuvre de Romain Gary. Rien de surprenant pour cet immigré originaire de Vilnus, né Roman Kacew de père inconnu, qui écrit une partie de son œuvre sous différents pseudonymes comme Fosco Sinibaldi, Shatan Bogat et surtout Emile Ajar. Naturalisé français en 1935, il entre dans la Résistance auprès des Forces aériennes françaises libres pendant la Seconde Guerre mondiale puis embrasse une carrière diplomatique en 1945.
C'est à cette époque que Gary se lance dans l'écriture et publie « Education européenne » puis « Les Racines du ciel ». Adepte d'une écriture libre, vivante et ironique, son œuvre est parfois rapproché du courant postmoderniste. Artiste aux multiples facettes, Romain Gary s'essaie également à la réalisation, il fait notamment tourner son épouse, Jean Seberg dans « Les Oiseaux vont mourir au Pérou ». Seul écrivain français à avoir obtenu deux fois le prix Goncourt - grâce au subterfuge du pseudonyme - Romain Gary marque le monde de la littérature pour le mystère et la liberté de ton qu'il incarne.
voir sur la carte
Carte
< naviguer vers la page principale